Download Langue de vipere et oeil de biche : Les dessous by Isabelle Brisson PDF

By Isabelle Brisson

Langue de vipère et oeil de biche : Les dessous scientifiques des métaphores animalières

Show description

Read Online or Download Langue de vipere et oeil de biche : Les dessous scientifiques des metaphores animalieres PDF

Similar zoology books

Primeval Kinship: How Pair-Bonding Gave Birth to Human Society

Sooner or later during evolution—from a primeval social association of early hominids—all human societies, earlier and current, may emerge. during this account of the sunrise of human society, Bernard Chapais exhibits that our wisdom approximately kinship and society in nonhuman primates helps, and informs, principles first recommend via the prestigious social anthropologist, Claude L?

Amphibians and Reptiles of the Carolinas and Virginia

Revised and up-to-date to mirror the most up-tp-date technological know-how, and together with 30 new species, this authoritative and accomplished quantity is the definitive consultant to the amphibians and reptiles of the Carolinas and Virginia. the hot variation positive factors 189 species of salamanders, frogs, crocodilians, turtles, lizards, and snakes, with up-to-date colour photos, descriptions, and distribution maps for every species.

Extra resources for Langue de vipere et oeil de biche : Les dessous scientifiques des metaphores animalieres

Example text

En 2001 notre pays a été reconnu indemne de rage, le dernier cas remontait à 1998. La rage du renard a été éliminée de France en 2001, grâce à la vaccination orale des animaux qui se présentait sous forme d’appâts. La plus élémentaire prudence voudrait que l’on se méfie vraiment de la maladie, d’autant que dans le langage imagé, « qui veut noyer son chien, l’accuse de la rage », autrement dit celui qui désire se débarrasser de quelqu’un lui trouve tous les défauts de la terre. Devinette Peut-on fabriquer des grosses « caisses » en peaux de chèvres ?

Langue de vipère et œil de biche 40 Est-ce par allusion à son agilité ou son caractère malin que son nom a été donné au « chat à neuf queues » qui est un fouet à lanières ou martinet ? Martinet qui, entre parenthèses n’a rien emprunté à l’oiseau du même nom, mais au général français Jean Martinet qui l’employait sous le règne de Louis XIV pour punir ses hommes. Et qui était encore utilisé il n’y a pas si longtemps en Angleterre pour châtier les mauvais élèves dans les pensionnats huppés. De toute évidence, ceux qui aiment les matous ont remarqué que leur visage expressif est actionné par plus de vingt muscles différents (l'homme en possède une cinquantaine).

Bien qu’encore assez jeune, l’œil de l’animal attrapé dans un but d’observation était jaune, et sans une seule larme. Cet animal est capable d’avaler vingtcinq pour cent de son poids en une seule fois. Il choisit des petits mammifères, mais peut s’attaquer à un buffle ou à un homme sans l’ombre d’une « larme dans la voix », autrement dit sans émotion. Pour digérer son repas il détourne une partie de son sang riche en dioxyde de carbone (CO2) des poumons vers l’estomac. Après avoir avalé sa proie il reste au calme (non pas pour faire la sieste, parce que ces animaux ne dorment pas) mais pour transformer le dioxyde de carbone en acide gastrique.

Download PDF sample

Rated 4.86 of 5 – based on 5 votes